25 octobre 2020 : Ouverture de saison – Oralités Décoloniales

Atelier, causeries et spectacle à patir de 15h

« Le blanc est, à plusieurs égards, une fantaisie de l’imagination européenne que l’Occident s’est efforcé de naturaliser et d’universaliser. »  Achille Mbembe

Les Dimanches du Conte, en partenariat avec le Théâtre de la Parole et Conte en balade, invitent les artistes de l’oralité, conteurs, conteuses, leurs publics, les programmateur.ice.s, les institutions culturelles et politiques, à un week-end de réflexion collective où spectacles, ateliers et causeries questionneront les pratiques artistiques et la transmission de récits dans une approche décoloniale.

  • Quelles démarches possibles pour questionner les imaginaires collectifs, nos héritages coloniaux, les dérives d’exotisme ? 
  • D’où on raconte, comment, pour qui ? 
  • Qui sont les artistes de la scène du conte en Belgique ? 
  • Quels sont leurs répertoires ?

Et encore bien d’autres questions que nous aimerions partager avec vous, non pas pour trouver les bonnes réponses, mais pour retrouver ensemble d’autres versions de la même  »Histoire ».

▼ Programme ▼

► 15h : Introduction « Oralités Décoloniales » par Novella De Giorgi (Dimanches du Conte)

► 15h15 : Cartographie spatiale de nos privilèges Atelier et discussion collective animé par Ummée Shah et Aline Fernande (Dimanches du Conte)

15h45 – 16h : Pause

► 16h – 18h : CAUSERIE avec le Collectif Kahina, Anne Wetsi Mpoma (Bamko asbl), Fatma Karali (AWSA-be) A la différence d’une conférence, plutôt frontale et unidirectionnelle, les causeries sont des moments de transmission, d’échange et de réflexion où la parole circule dans un cadre bienveillant et chaleureux.

Les trois intervenantes partageront leurs réflexions et expériences de terrain autour de l’influence du colonialisme sur les imaginaires collectifs ; elles nous parleront des actions concrètes qu’elles mènent au quotidien et au sein de leurs collectifs. Tou.te.s les participant.e.s à la causerie seront également invité.e.s à partager leurs expériences, points de vue et questionnements afin de contribuer à la réflexion collective.

18h-19h : Pause bar-restauration

► 19h : spectacle par Zoubida Mouhssin

Zoubida vous invite à découvrir le monde fabuleux des « Mille et Une Nuit ». Vous ferez connaissance avec Shéhérazade, l’héroïne des « Nuits » ainsi qu’avec  Zummorod, la Princesse Émeraude. Vous découvrirez comment Shéhérazade, grâce à son ingéniosité, réussira à sauver la vie des jeunes filles de son royaume et comment Zummorod, d’esclave, deviendra « roi » pour l’amour de son bien-aimé…

20h-20h30 : pause

► 20h30 : Causerie avec Zoubida Mouhssin

Discussion autour du spectacle et échanges autour des démarches artistiques décoloniales.

► Tout au long de la journée : stand de la librairie Pépites Blues

~~~~~~~

Tarifs :

Causerie : entrée gratuite

Spectacle : 9 euros / 6 euros (les habitant.e.s du quartier, étudiant.e.s et sans emploi)

~~~~~~~

Plus d’infos sur les intervenantes à la Causerie :

Collectif Kahina

Collectif féministe et laïque, promouvant le principe de non-discrimination, d’égalité de droits, de liberté philosophique et religieuse. Le noyau dur du collectif est composé de femmes de confession et/ou de culture musulmane dans la mesure où les principales concernées par les mesures d’exclusion et d’exploitation sociales sont les mieux placées pour définir les luttes à mener contre les oppressions frappant un groupe social donné.

Plus d’infos : http://www.centreavec.be/site/sites/default/files/En-Question-Diversite-des-feminismes-paroles-aux-femmes0.pdf?fbclid=IwAR2CTEy6etu7iuXYfDnAmk2C6JYUuuG_3oAe9BcAmYoC3lwZtfH4T4APEoE

Anne Wetsi Mpoma

Anne Wetsi Mpoma est née à Bruxelles de parents congolais. En 2007, elle obtient un Master en Histoire de l’Art, civilisations non européennes à l’Université Libre de Bruxelles. Elle travaille alors sur les symboles culturels et les identités dans les communautés afro-américaines qui pratiquent les religions de l’Egypte ancienne. Ce qui l’intéresse ce sont les stratégies de résistance déployées pour une société plus cohérente en termes de justice sociale, raciale et environnementale à travers le monde.Après une expérience dans la galerie d’art Essie Green, spécialisée dans la Harlem Renaissance à New York, elle co-fonde l’association Nouveau Système Artistique à Bruxelles en 2009. Elle y programme notamment les journées à thème Afro Brussels City avec des discussions sur l’Art contemporain africain qui réunissent artistes, chercheurs et grand public ainsi que des scènes ouvertes autour de grands personnages africains ou afrodescendants : Cheikh Anta Diop, Martin Luther King, Myriam Makeba ; ou encore des pièces de théâtre et des expositions.Actrice incontournable sur la scène bruxelloise en tant qu’activiste et chercheuse artistique et culturelle, elle collabore avec de nombreuses associations et institutions européennes (Paris, Londres, Hambourg, Berlin) en vue d’une décolonisation de l’espace public et une plus grande visibilité de la créativité africaine en Belgique en collaboration avec des médias internationaux, nationaux et régionaux (Mediapart, Austrian Radio National Channel, RTBF, Radio 1, Medor, Elle Belgique, De Standaard, Het Laatste Nieuws, Radio Campus, BX1, etc).Quelques partenaires associatifs et institutionnels belges: Bamko-Cran asbl, Café Congo, Bakushinta, Collectif No No Name, Africa Museum, Bozar, Le Space, etc.

Fatma Karali

Administratrice et porte-parole de AWSA-Be. Arab Women’s Solidarity Association est une association féministe, laïque et mixte, reconnue en éducation permanente. Fondée en juin 2006 à Bruxelles et inspirée d’AWSA International, l’asbl milite pour la promotion des droits des femmes originaires du monde arabe, dans leurs pays d’origine ou d’accueil.L’association cherche à briser les clichés, soutenir quotidiennement la libération desfemmes de toute domination politique, sociale, économique et religieuse, et à créer des ponts entre les cultures.L’association propose un large éventail d’activités et d’outils pédagogiques en accès libre sur leur site : www.awsa.be

Plus d’infos sur l’artiste Zoubida Mouhssin :

« Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré lire. Dès que j’ai su déchiffrer l’alphabet, j’ai eu un livre en main. J’étais une boulimique des histoires écrites. Les histoires racontées, c’est sous le ciel étoilé du sud marocain que je les aie entendues. Chaque été, nous rentrions au Maroc et dans le village, le soir, les familles se réunissaient autour des lampes à huile. Les plus vieux parlaient et les plus jeunes écoutaient. Je crois que c’est là que tout a commencé… »

Artiste belgo-marocaine, Zoubida Mouhssin est une conteuse engagée, auteure de livres pour enfants et animatrice d’ateliers d’écriture.

Leave a Reply