Myriam Pellicane

Causerie : La force de frappe des contes à explorer aujourd’hui

vendredi 24 mai

16h / 90′ min.

« Depuis le renouveau du conte, on parle de dépoussiérer les histoires. Il s’agit pour moi de me dépouiller, me débarrasser de ma condition domestique. Je n’ai pas le temps d’inventer des histoires, je fais confiance aux mythes, je joue avec, avec attention. La morale construit des murs, la parole fait apparaître une porte ouverte là où il y avait un mur, la raison tremble et l’aventure commence. »

Myriam Pellicane

Petite, elle est algérienne. Son terrain de jeux favori : les maisons bombardées, les ports engloutis, les cimetières, le Hoggar, les Fantazias. Ses partenaires : une armée de gosses et toutes les bêtes sauvages. Adolescente, elle devient française, son terrain de jeu favori : la ville, les lieux interdits, les Sex Pistols, la boxe thaï, la scène. Ses partenaires : une bande de punks, quelques singuliers, des aristos, des goths, des magiciens de tous poils, des exclus. Aujourd’hui directrice de la compagnie Izidoria, Myriam Pellicane au gré des rencontres et des créations, cherche ce qui pourrait s’appeler aujourd’hui : la geste de la conteuse. Goulue d’anthropologie sorcière et de mythes, performeuse de la parole, elle rassemble en scène les pratiques populaires et les rituels émergents pour bousculer les manières, pour donner à tous les publics la sensation plutôt que la compréhension. Kung-Fu, mangas, musique trad, innovantes, improvisées, rock, hip hop, électro, voix, sons organiques, elle s’entoure de spécialistes pour pratiquer le Abracadabra, pour réinventer des formes, aller tout au fond, invoquer, approcher l’autre, dépecer les histoires mémorables pour leur donner un nouveau souffle, une nouvelle énergie.

Plus d’infos : www.izidoria.org

Entrée prix libre (chacun.e selon ses moyens).

Leave a Reply