16 décembre 2018 : ANNE DEVAL (FR)

19h Les Combats de l'Ombre

récit ouragan / conte initiatique / à partir de 12 ans – durée : 80

Vicka, jeune aristocrate russe épouse un homme étrange toujours absent. Avant de partir il lui remet le trousseau de clés de son immense bâtisse avec l’interdiction formelle d’user de la plus petite. Pour détourner son imagination de cette porte interdite, elle entre dans la bibliothèque. Mais en lisant elle découvre d’autres vies, d’autres lieux : Paris, Sarajevo, Argos, le Maryland… Des histoires de femmes dans des temps difficiles de la Commune, de l’esclavage, de la guerre… Des femmes qui existaient sans mari et n’obéissaient qu’à leur cœur. Son cœur lui dit d’ouvrir la porte. Osera-t-elle braver l’interdit et désobéir à son mari ?

Anne Deval, conteuse, fille de conteuse, travaille sur la dépollution de l’imaginaire collectif à travers des spectacles qui racontent des histoires vraies, c’est à dire pas pris dans le répertoire des contes merveilleux, mais dans l’histoire, avec un point de vue engagé et féministe. Elle fait partie de la Cie Kta, née de l’urgence de raconter l’Histoire autrement : du point de vu des esclaves, des femmes, des brigands. De l’Antiquité Grecque à la Commune de Paris, des vieux continents au nouveaux mondes, en passant par le royaume des morts, la Cie Kta cherche à se souvenir et à rappeler l’histoire d’hommes et de femmes célèbres ou anonymes qui ont ouvré pour la dignité humaine.

Avec son spectacle Le combat de l’ombre, Anne Deval parle du système patriarcal, de la culture du viol, de l’image de la femme héritée de la religion chrétienne, mais aussi des femmes courageuses, des victoires qui ont contribué à l’émancipation des femmes, de l’importance de l’accès à la connaissance et de la maîtrise du verbe qui crée le monde, de clitoris et plaisir féminin…

Le spectacle a un langage simple et accessible à tou.te.s, pendant une heure on reste accroché.e.s au point qu’on oublie parfois de respirer, on en sort plus riches, plus fortes, plus courageuses, plus conscientes, avec les yeux humides, les sourire aux lèvres et une énergie débordante dans les veines !

Leave a Reply